Conducteur travaux ESTP
 CONDUCTEUR TRAVAUX ESTP
 Contact
 Plan d'accès

ANNONCES EMPLOI

ADHEREZ EN LIGNE

 Pour adhérer 
  • Télécharger le formulaire ... 
  • Régler sa cotisation 

  •  L'association 
  • Les statuts  
  • Le bureau 
  • Présentation de l'association 
  • Avis de recherche 
  • En régions 

  •  Ambitions 2014... 
  • Les objectifs 
  • Agenda 
  • L'annuaire des anciens élèves 

  •  L'estp, 120 ans d'histoire 
  • Cent vingt bougies 
  • Alfred de Pischof 
  • Harold Martin 
  • Nicolas Grunitzky 
  • Philippe de Dieuleveult 
  • Quelques images... 

  •  Les formations 
  • Bac+2 et Bac+3 

  •  Parcours ... 
  • Dans la presse 

  •  Liens 
  • Ecoles et associations 
  • Entreprises 

  •  Partenaires ... 
  • Anciens élèves 
  • Prestataires 




  • Ecole ESTP



      Alfred de Pischof

      Alfred de Pischof

    Alfred de PISCHOF est né à Vienne en 1882 d'une famille française aux origines russes.


    Au début des années 1900, son goût pratique et un père éminent spécialiste férrovaire, le porte à s'inscrire à l'ESTP tout juste installée à Cachan.


    L'ambiance y est créative, stimulante, axée sur la réalisation technique il en est un des tout premier inscrit et sera diplômé en 1905 (Conducteur de Travaux Publics).


    Dès 1906 il se met à construire des planeurs qu'il essaye sur les buttes de Palaiseau. Il y côtoie les Farman, Blériot, Voisin...


    En 1908 il s'associe à Paul Koechlin pour réaliser un monoplan qu'ils feront voler sur le terrain de Villacoublay (500 m),


    Octobre 1909 : le voilà de retour à Vienne pour Wemer & Pfleider ou il conçoit l'Autoplan,


    Toujours en 1909 Alfred de Pischof est le premier à survoler le mont Saint Michel : il s'entrainait pour la traversée de la manche, mais Louis Blériot (son ex-ami) le devance en juillet 1909,


    En janvier 1912 il se posera même sur le campus de l'Ecole Spéciale des Travaux Publics à Cachan, probalement avec un Autoplan, pour aller saluer devant des centaines d'élèves le directeur de l'époque : Léon Eyrolles avant de retourner sur Port Aviation à Juvisy, son terrain d'attache,


    En juillet 1912 Alfred part pour la Russie devient directeur de l’usine d’avions TERESTCENKO à Kiev, quelques années plus tard, il est nommé sous directeur de l’usine des avions ANATRA à Odessa puis il travaille aux usines d’avions MATHIAS à Berdiansk,


    Fin 1917 Il fini par s'engager volontaires dans l’armée Russe, aux cotés du général Anton DENIKINE dans les troupes impériales Russes, il obtient la nationalité russe (il était déjà français et autrichien),


    Fin 1920 il est de retour en France où Il décide de se consacrer à son rêve : mettre l'avion à la portée de tous en concevant un nouvel avion : l'estafette (qui deviendra "l'avionnette", l'ancêtre de l'ULM - construit aux éts CHAUVIERE à Ivry),


    Le 13 aout 1922 Alfred de PISCHOF se tue à 40 ans en revenant de Villacoublay où il venait de faire une démonstration de la dernière version de son "Avionnette",


    Un violent coup de vent le désarçonne et le projette hors de l'appareil au dessus de Chatenay.


      L'Ecole de Léon Eyrolles, un terrain d'expérimentation

    Lors du passage d'Alfred de Pischof à l'Ecole, il en a mis à profit les enseignements, le soutien de la direction ... et le matériel des divers ateliers pour construire ses premiers engins volants. Le terrain d'application a dû parfois se transformer en piste d'atterrisage.


      L'autoplan

    L'association a retrouvé en Autriche un passionné d'aviation. Pour les 120 ans de l'Ecole, son équipe a saisi l'occasion de renouer avec l'esprit pionnier des débuts. La magnifique réplique était l'emblème de ces célébrations.



    Alfred de Pischof sur CONDUCTEUR TRAVAUX ESTP © 23/08/2017 - Site du réseau Site Artisan - Mentions légales